Conspiration Cosmique est-ce possible ?

Croyez-vous en une Conspiration Cosmique ?

Voici un passage tiré du livre « La Conspiration Cosmique », écrit par Stan Deyo.
Ce livre dévoile l’énorme machination qui frappe à l’échelle mondiale, voir cosmique…

Réaliser la  » Paix «

Supposons que nous soyons les Illuminés du monde entier et que nous nous trouvions au début des années 1950. Dans notre rôle hypothétique de ces « hommes obscurs derrière les rideaux », nous aurions eu à faire face à un véritable dilemme: on menacerait de nous ravir à jamais l’objectif que visait la création de nos révolutions, guerres, conspirations et expériences sociales… Le « Novus Ordo Seclorum » de l’ère jeffersonienne subirait l’attaque de la branche européenne moderne de la « Grande Illumination » de cette même ère. Le chaos se dessinerait à l’horizon. Le monde civilisé n’aurait pu survivre à une autre guerre; alors nous aurions résolu de régler les différends philosophiques qui opposaient l’Est et l’Ouest grâce à nos « véhicules » : l’American Council on Foreign Relations (Conseil Américain sur les Relations Étrangères) et l’English Royal Institute of International Affairs (l’Institut Royal Anglais des Affaires Internationales) contre le groupe européen Bilderberg – pour que nos objectifs de paix mondiale, d’amour et d’harmonie puissent être atteints dans le cadre d’une dictature « bénévole » à direction partagé. Cette méthode, bien que difficile, s’avérerait plus facile à réaliser que l’obtention de l’appui et de la dépendance de la masse du monde….

Paix par Placebo ?

En tant qu’Illuminés, nous aurions appuyé la philosophie dite « déiste républicaniste ». Cette philosophie nous aurait convaincus qu’il revenait à l’homme de résoudre ses propres crises sans aucune aide de son « Dieu-nature », bien qu’il ait été mis sur la Terre par quelque processus inconnu d’ordre « naturel ». Comme « déistes républicanistes », nous aurions envisagé nos chances de négocier une paix mondiale par le biais de divers organismes que nous aurions mis sur pied.

Nous aurions su que l’échec des efforts de nos Nations Unies et de notre Société des Nations, étaient moins imputables aux échecs des dirigeants des divers pays qu’aux énormes barrières culturelle qui n’existaient dans l’esprit de la masse de ces mêmes pays. Nous n’aurions trouvé aucune possibilité de négocier une unité mondiale de paix parmi autant de préjugés culturels différents dans le très court délais qu’il restait pour trouver la solution. « Quelle option devons-nous choisir? » nous serions-nous demandé.

Paix de force ?

Voyant que l’option de négociations paisibles allait tomber en déconfiture dans l’intervalle, nous aurions alors pensé à mobiliser une armée mondiale soit par le recours à un exécutif multinational, soit par celui d’une loi martiale. Presque avant d’avoir suggéré une telle option, nous nous serions rendu compte que l’unité dans la paix que nous recherchions n’aurait pu être atteinte de cette manière.

Le pourcentage de la masse qui n’aurait saisi nos objectifs et nous aurait défiés, aurait constitué une résistance bien pire que ne le fut la Résistance Française pour l’Allemagne Nazie. La guérilla qui s’en serait suivi aurait paralysé nos complexes industriels au point qu’il n’aurait plus été possible d’espérer récupérer cette technologie. Qu’aurions-nous pu faire ? La paix par la discussion, la paix par la force… rien ne semblait réalisable à temps pour sauver l’homme de lui-même…

Option numéro trois

Au milieu d’une recherche frénétique en vue de trouver une troisième option, un coup de chance aurait surgit des laboratoires de recherches du monde… Une découverte technologique d’une valeur inestimable pour nous serait sortie des manchette de journaux. Des manchettes comme: « Antigravité: on envisage de nouveaux vaisseaux spatiaux », « Une nouvelle source d’énergie annonce une révolution technologique » et « Des soucoupes volantes domestiques: une réalité de l’avenir » nous aurait donné la clé de notre troisième option: la paix par simulation.

Le plan s’établit

En employant notre influence massive, nous aurions commencé à supprimer la couverture par les médias de tout nouveau développement de cette « nouvelle technologie ». Nous aurions simultanément commencé de nouveaux projets secrets de recherches financés par les fonds de nos sociétés privées contrairement aux budgets de nos gouvernements marionnettes. Nous nous serions aperçus, même sans tenir compte de sa nécessité dans notre plan, que cette nouvelle technologie aurait pu détruire nos structures économiques si elle n’était pas bien introduite dans les processus existants de l’offre et de la demande. La possibilité que ces produits bon marché et révolutionnaires fassent leur apparition bientôt aurait modifié immédiatement les habitudes de consommation de la masse. Nous aurions su qu’en générale, la masse agit en individu qui ne se préoccupe pas du bien-être de la collectivité. C’est pourquoi, elle aurait arrêté de consommer le même volume d’ancienne technologie en attendant impatiemment la nouvelle…, provoquant ainsi la chute des industries qui conservent de grand stocks d’ancienne technologie. La masse se serait suicidée, aurait saboté son mode de vie, ainsi que nos plans par sa retenue collective anticipée.

Sachant que la plus grande parties de la massa est « aveugle » et qu’elle ne « verrait » pas ce que nous allions faire, nous aurions commencé à monter notre organisation de savants, d’ingénieurs, d’hommes politiques, d’industriels, d’économistes et de banquiers pour en faire du jour au lendemain un groupe de résolution des problèmes. Nous aurions aussi, fait des appels surveillés par les médias aux « observateurs » de la masse pour qu’ils appuient notre plan en silence.

Nous aurions supprimé la connaissance publique de nos plans et de la nouvelle technologie. On aurait fait comprendre aux inventeurs et aux chercheurs « non illuminés » – qui auraient fait la découverte fortuite de notre nouvelle médecine, physique, chimie et philosophie – combien il était important que leurs travaux et leurs découvertes futures soient gardés secrets pour le « bien de l’humanité ». Malheureusement, si nous n’avions pas pus les convaincre de se joindre à nous, il nous aurait fallu les éliminer par la mort ou le discrédit….(pour le bien du plus grand nombre… la fin aurait justifié les moyens…). Nous aurions eu à supprimer les moteurs à eau, le traitement naturel du cancer et de nombreux autres développements… tout cela au nom de la survie de la planète.

Nous aurions financé secrètement beaucoup de recherches par le biais de programmes gouvernementaux de recherches et de défense dans les secteurs industriels.

Les gens n’auraient jamais vu où allait vraiment l’argent de leurs impôts. Même ceux qui auraient fabriqué nos dispositifs et procédés n’auraient pas vraiment su ce qu’ils fabriquaient. Un entrepreneur aurait construit une pièce secrète portant le #AS7-GHT et l’aurait livré à un endroit prédéterminé. À un certain point dans la chaîne, toutes les pièces de nos technologies secrètes auraient été assemblées par « nos gens » pour obtenir le produit fini. Ce produit aurait été une « soucoupe volante » et le fabriquant n’aurait jamais su qu’il l’avait fabriquée.

Nous aurions mis au point notre propre service de sécurité pour préserver le secret de notre plan. Nous aurions placé « nos gens » à la direction des divers mécanismes de diffusion, des sociétés de recherches civiles sur les OVNIs, des services nationaux de renseignements, des écoles de politique étrangère et des institutions économiques. Cela nous aurait donné le pouvoir nécessaire pour aller jusqu’à camoufler la découverte accidentelle de l’une de nos « soucoupes volantes », par exemple, par surprise dans une situation compromettante ou descendue à cause de pannes de l’équipement… Notre plan, notre grand dessein… aurait vraiment été conçu pour la naissance..ultérieure.

Pas des nôtres

Nous aurions « conditionné » la masse pour qu’elle croit que « l’antigravité », les « soucoupes volantes » électriques, l’énergie illimitée et les technologies qui l’accompagnent étaient tout simplement trop avancées pour qu’aucun esprit humain n’ait pu arriver à les développer à notre époque. Nous aurions facilement réalisé ce conditionnement au moyen de films de science-fiction montrant dans plusieurs centaines d’années d’ici les super-technologies comme des produits de l’avenir et non des réalités secrètes actuelles.

Nous aurions mis au point un schéma linéaire de croissance dans les établissements d’enseignement pour réduire les chances qu’un trop grand nombre de découvertes ne mettent au grand jour notre supercheries. Pendant que les universités – financées par nos fondations – auraient avancé d’un pas lourd dans des programmes de recherche linéaire et de découvertes à très faible budget, nos propres centres secrets de recherche et de développement auraient fait un puissant bond dans un rapport exponentiel. Nous aurions recruté les jeunes cerveaux dont les talents auraient accéléré notre propre progression vers la « paix ».

D’abord la peur

Afin de décourager davantage toute interférence inutile de la part des éléments « curieux » de la masse, nous aurions utilisé les média pour semer la peur chez le public. Les gens allaient avoir peur des « petits hommes verts », des méchants « OVNIs », des « rencontres », …de l’inconnu…

Au cours des 15 premières années de notre plan de paix d’une durée de 20 ans, nous aurions programmé la masse à avoir peur de la nouveauté et de l’inconnu. Pour ceux qui diraient avoir vu des OVNIs, nous aurions élaboré des explications convaincantes du genre: « gaz des marais », « ballons météo » et la « planète Vénus ». Dans certains cas où cette panacée n’aurait pas suffit à calmer la foule, nous aurions donné plusieurs fausses versions de l’incident de manière à effrayer la masse au point de la rendre totalement indifférente. Nous aurions eu à lui mettre la tête dans le sable pour l’empêcher de « voir » notre machination.

Durant les 10 dernières de notre plan, nous supposons que nous aurions été prêts à laisser la masse sortir sa tête du sable. À ce moment, notre modèle sociologique secret et la technologie qui l’accompagne seraient désormais fin prêts. Tout ce qui nous serait resté à faire aurait été de concocter de fausses crises mondiales, briser les frontières culturelles, encombrer l’ordre établi et faire planer la menace d’une troisième guerre mondiale… de notre anéantissement nucléaire. Nous aurions terrorisé l’humanité d’une part, tout en gardant en réserve notre nouvel ordre social d’autre part…

Pendant que la masse aurait été encore sous l’effet du choc de la mort de son propre ordre social, nous lui aurions offert l’espoir sous forme d’une évasion par les média. Nous lui aurions présenté des films, des livres et des émissions de t.v qui auraient présenté les passagers des OVNIs comme des amis… des êtres supérieurs…. comme les dieux de nos légendes antiques.

Je l’imagine très bien… transie de froid à cause de la crise de l’énergie, affligée par les Watergates du Monde, mourante à cause de la pollution atmosphérique, affamée par des pénuries de nourriture, effrayé par la crainte d’un conflit nucléaire mondial, écoeuré de la décadence, apeurée par les nouvelles quotidiennes, ruinée par les fluctuations monétaires mondiales, chômeuse en raison de la dépression économique surpeuplée à cause de la natalité omniprésente, effrayée à l’idée qu’une catastrophe climatique mondiale pourrait se produire à tout moment… l’humanité, cette grande masse paresseuse dont vous et moi faisons partie, en réalité, aurait été prête à accepter « l’option Trois ».

Dans notre rôle hypothétique de planificateurs mondiaux illuminés, nous aurions alors renversé la peur antérieure des contacts futurs avec de nouvelles sociétés et de nouvelles technologies qui ne sont pas d’origine humaine. Nous aurions financé des séries t.v comme (Star Trek, Stargate,..) pour remplacer les effets des (UFO, Alien, the Invaders, …). Nous aurions financé des films comme « Rencontre du troisième type » « E.T » pour contrer le conditionnement de « la guerre des mondes » « Independance Day » et de pleins d’autres du genre. Nous aurions fondé et financé des douzaines de cultes philosophiques semblables à celui de la « Fondation Urantia », la « Société Aetherius », les « Raà«liens », « cultes Uri Geller », « Temple Solaire », « les messagers du nouvel âge », ainsi qu’une série d’autres façades couvrant « La Grande Fraternité Blanche », pour convaincre les jeunes et les sots de la masse que leurs « Grands Frères de l’Espace » existent et qu’ils viennent sauver la Terre et ses « Habitants aux bonnes vibrations ».

Enfin, avec nos équipes de comédiens chevronnés destinées à nous appuyer dans nos efforts de paix, d’amour et d’harmonie par la guerre, la haine, le chaos et la tromperie, nous aurions commencé la plus grande supercheries jamais tenté dans l’histoire. Nous aurions entrepris une invasion pacifique de la Terre par des humains qui passeraient pour des « grands frères et soeurs » de l’espace… supposément, appartenant à une culture surhumaine qui ne présenterait aucun signe de guerre, de haine, de chaos, de tromperie et de tous les côtés négatifs du comportement humain.

Nos messies spatiaux se seraient révélés parmi le peuple et au-dessus du peuple dans leur « engin de lumière ». De la manière la plus visible possible, nos héros inventés feraient étalage des pouvoirs qui leur auraient été accordés. Ensuite, par toutes les postes de radio, de télévision et la foule d’appareils électriques domestiques en marche, nous aurions transmis notre message au peuple de la Terre dans une multitude de langues, de dialectes et de sous-dialectes:

« PEUPLE DE LA TERRE,… NOUS NE VOUS VOULONS AUCUN MAL. NOUS SOMMES VOS AMIS, VOS FRÈRE D’UN AUTRE SYSTÈME SOLAIRE TRÈS ÉLOIGNÉ. VOTRE RACE COURT LE DANGER DE L’AUTODESTRUCTION DANS UN AVENIR RAPPROCHÉ. C’EST VOTRE DROIT DE CHOISIR CETTE VOIE. CEPENDANT, SI VOUS VOULEZ ACCEPTER NOTRE AIDE,… NOTRE SUPER-TECHNOLOGIES,… ET NOTRE ORDRE SOCIAL, ALORS, NOUS VOUS AIDERONS À INSTITUER UN « NOUVELLE ORDRE MONDIAL »… OU CE QUE VOUS APPELLERIEZ, UN « NOVUS ORDO SECLORUM »… NOUS AVONS LA MAINMISE SUR LE DÉSASTRE MONDIAL. PRÊTEZ-NOUS ALLÉGEANCE, DONNEZ-NOUS VOS RESSOURCES ET VOTRE PLANÈTE ET EN ÉCHANGE, NOUS RÉSOUDRONS LES PROBLÈMES DE LA TERRE POUR VOUS. LE CHOIX EST ENTRE VOS MAINS: LA VIE À NOTRE MANIÈRE OU … LA MORT. »

« NOUS ATTENDONS VOTRE RÉPONSE. »

J’attends vos commentaires sur ce passage!
Croyez-vous qu’il existe une conspiration de ce type en ce moment ?

Auteur : Jean-Francois

Je suis l'administrateur du réseau Raider Knight.
Je suis un mordu de la programmation sous toutes ces formes !


Laisser un commentaire