Les Sports



  • LAH : Retour dans la défaite pour McCarron


    par [email protected] le 18 janvier 2017 à 3 h 50 min

    Michael McCarron a fait ce qu’il a pu, mais ses deux passes n’ont pas été suffisantes pour les IceCaps de St. John’s qui se sont inclinés 5-2 face Comets de Utica, mardi. McCarron effectuait un retour au jeu dans la Ligue américaine après avoir été rétrogradé par le Canadien lundi.
    Charles Hudon et Chris Terry ont trouvé le fond du filet pour le club école du Tricolore.
    Du côté de Utica, Pascal Pelletier et Cody Kunyk ont tous deux touché la cible à deux reprises, permettant à leur équipe de signer un quatrième gain consécutif.
    Le gardien Charlie Lindgren a connu une sortie difficile, accordant 5 buts sur 33 tirs.
    Les deux équipes s’affronteront de nouveau mercredi soir à St. John’s. […]



  • LHJMQ : Septième de suite pour les Huskies


    par [email protected] le 18 janvier 2017 à 3 h 14 min

    ROUYN-NORANDA, Qc – Lane Cormier a signé un doublé et les Huskies de Rouyn-Noranda ont dominé les Olympiques de Gatineau 7-3, inscrivant ainsi un septième gain d’affilée.
    Alexandre Fortin, Jean-Christophe Beaudin, Peter Abbandonato, Gabriel Fontaine et Manuel Wiederer ont été les autres buteurs des Huskies, qui ont marqué au moins quatre fois à chaque match, pendant cette séquence de victoires.
    Samuel Harvey a bloqué 18 tirs pour les Huskies, qui ont la meilleure fiche de la LHJMQ. Il a été déjoué par Vitalii Abramov, Shawn Boudrias et Mitchell Balmas.
    Abramov a fait 1-0 Olympiques à 3:01 au premier vingt d’un tir sur réception venant des abords du cercle gauche, après une mise au jeu gagnée par Gatineau.
    Avec 31 filets, le Russe de 18 ans est à égalité au deuxième rang du circuit Courteau à ce niveau.
    Fortin a créé l’impasse à 8:19 en première période. Il a fait mouche de l’embouchure droite, suite à une belle passe de Mathieu Boucher.
    Fortin a ensuite contribué au but de Beaudin, le repérant pour lui fournir une brève échappée, fructueuse. Les Huskies prenaient ainsi l’avance 2-1 à 1:07, au deuxième engagement.
    Les Huskies ont ensuite mis le match hors de portée avec quatre autres buts avant la fin de la période.
    Cormier a doublé le coussin en convertissant un rebond, 3:12 plus tard.
    À 15:24, Abbandonato a porté le score à 4-1 de l’enclave avec un deuxième effort, quand la rondelle semblait incertaine de franchir la ligne des buts, après son tir.
    Cormier a complété son doublé 35 secondes plus tard, avec un tir des poignets.
    Fontaine avec une fougueuse percée sans aide au coeur de la zone adverse, à 18:41.
    Avec le résultat ne faisant plus de doute, Boudrias, Wiederer et Balmas ont ajouté des réussites au troisième tiers.
    L’Aréna Iamgold accueillait 1749 personnes. Les Huskies vont tenter de prolonger leur belle séquence vendredi soir, à Sherbrooke.
    Boland se signaleSommaire
    Au Colisée Financière Sun Life, Tyler Boland a été magistral en marquant tous les buts de l’Océanic, qui l’a emporté 4-3.
    L’Océanic venait d’encaisser deux revers.
    Joey Ratelle, Nicolas Roy et Morgan Nauss ont assuré la réplique.
    Le Cap-Breton l’emporte en fusilladeSommaire
    Au Centre 200, les Screaming Eagles du Cap-Breton l’ont emporté 5-4 en fusillade contre les Mooseheads de Halifax.
    L’entraîneur Marc-André Dumont des Screaming Eagles est devenu le 24e entraîneur de l’histoire du circuit à remporter 500 victoires.
    Jared McIsaac et Ben Higgins ont marqué en fusillade où Drake Batherson et Giovanni Fiore ont raté leurs occasions.

    L’Ent-chef des @CBSEHockey Marc-André Dumont @CBSEcoach est devenu ce soir le 24e entraineur de l’histoire de la #LHJMQ a diriger 500 matchs — Stephane Leroux (@StephRDSJunior)
    18 janvier 2017

    Peyton Hoyt et Adam McCormick avaient donné les devants aux Eagles 2-0 en première période, puis Nico Hischier et Jake Coughler avaient créé l’égalité.
    Tyler Hylland et Giovanni Fiore avaient répliqué avec deux autres buts, mais les Mooseheads ont à nouveau nivelé la marque grâce à Frédéric Aubé et Benoit-Olivier Groulx pour forcer la prolongation.
    Une facile pour Saint JohnSommaire
    À Harbour Station, Spencer Smallman et Samuel Leblanc ont réussi des doublés pour les Sea Dogs, qui ont infligé un 10e revers de suite aux Wildcats de Moncton.
    Samuel Leblanc et Spencer Smallman ont chacun marqué deux fois pour les vainqueurs. Ils ont été appuyés par leurs coéquipiers Julien Gauthier, Matt Green et Cole Reginato.
    Seuls Axel Simic et Adam Capannelli ont trouvé le fond du filet chez les perdants.
    Element fait la différentSommaire
    Au Centre Henry-Leonard, Shawn Element a brisé l’impasse à mi-chemin au troisième vingt et le Drakkar a défait les Remparts 2-1.
    Le Drakkar a été aidé par Justin Blanchette et ses 29 arrêts.
    Jordan Martel avait ouvert la marque pour le Drakkar, puis Samuel Hould avait créé l’égalité. Shawn Element a finalement dénoué l’impasse en troisième. […]



  • LNH : Une remontée vaine pour les Rangers


    par [email protected] le 18 janvier 2017 à 2 h 57 min

    NEW YORK – Patrick Sharp a marqué deux buts, Jamie Benn et Patrick Eaves ont chacun inscrit un filet et deux mentions d’assistance et les Stars de Dallas ont remporté un duel offensif 7-6 contre les Rangers de New York, mardi soir.
    Cody Eakin a ajouté un but et une passe à sa fiche, tandis que Antoine Roussel et Adam Cracknell trouvaient également le fond du filet une fois chacun pour les Stars, qui ont gagné pour la troisième fois en neuf parties (3-5-1). Radek Faksa et Lauri Korpikoski se sont aussi illustrés avec deux mentions d’aide chacun.
    Derek Stepan s’est distingué avec deux buts et une passe, Mika Zibanejad a réalisé un doublé et Pavel Buchnevich a contribué un filet et trois points pour les Rangers. Le pugnace attaquant Chris Kreider s’est signalé avec un but et une passe, et Mats Zuccarello s’est fait le complice de trois buts. Pour sa part, Rick Nash a mis la table pour deux autres.
    Antti Niemi a repoussé 22 des 28 tirs dirigés vers lui avant d’être remplacé devant le filet des Stars en troisième période par Kari Lehtonen, qui a conclu la rencontre avec 12 arrêts.
    Les Rangers tiraient de l’arrière 7-3 après 40 minutes de jeu, et ils ont été hués par leurs partisans alors qu’ils rentraient au vestiaire lors du deuxième entracte. Ils ont inscrit trois buts dans un intervalle de 4:15 tôt en troisième période pour rétrécir l’écart à un seul filet.
    Un 22e but pour MatthewsSommaire
    Auston Matthews a récolté un 22e but cette saison et les Maple Leafs de Toronto ont inscrit un troisième gain de suite, battant les Sabres de Buffalo 4-3.
    Leo Komarov, Matt Martin et James Van Riemsdyk ont aussi marqué pour les Leafs, qui perdaient 2-0 après 20 minutes de jeu.
    Pour la première fois de la saison, ils ont fait fi d’un retard après une période et ont triomphé (1-8-1).
    Frederik Andersen a fait 24 arrêts pour les Torontois, victorieux 10 fois à leurs 13 dernières rencontres.
    Les Maple Leafs ont toutefois perdu les services du défenseur Morgan Rielly, qui s’est blessé au bas du corps.
    Kyle Okposo, Evander Kane et William Carrier ont offert la riposte des Sabres.
    Robin Lehner a flanché trois fois en 16 tirs. Anders Nilsson a été mis au défi le même nombre de fois, cédant un but.
    Dubinsky débloque enfinSommaire
    Brandon Dubinsky a mis un terme à sa disette de 17 rencontres en connaissant une soirée de deux buts, Boone Jenner a ajouté un filet et une mention d’assistance à sa fiche et les Blue Jackets de Columbus ont disposé des Hurricanes de la Caroline 4-1.
    Lukas Sedlak a aussi marqué pour les Blue Jackets, tandis que Ryan Murray et Cam Atkinson récoltaient deux passes chacun. Le gardien étoile Sergei Bobrovsky a effectué un retour au jeu après avoir raté trois rencontres en raison d’un virus et a repoussé 24 tirs dirigés vers lui.
    Les Blue Jackets ont savouré leur troisième victoire en sept matchs depuis qu’ils ont vu leur séquence de 16 gains être stoppée. Ils se sont du même coup hissé au sommet de l’exigeante section métropolitaine, à égalité avec les Capitals de Washington.
    Sebastian Aho a riposté pour les Hurricanes, qui ont vu leur série de quatre victoires prendre fin. Cam Ward a été chassé de la rencontre après avoir cédé quatre fois sur 19 lancers, et Alex Nedeljkovic a complété sa première présence devant un filet dans la LNH avec 17 arrêts.
    Bennett propulse les Devils vers la victoireSommaire
    Beau Bennett a touché la cible avec 2:17 à écouler à la partie et les Devils du New Jersey ont pris la mesure du Wild du Minnesota 4-3.
    Pavel Zacha, Adam Henrique et Kyle Palmieri ont fait vibrer les cordages pour les Devils, qui ont présenté un dossier de 3-0-1 au cours de leur voyage de quatre rencontres. Cory Schneider a effectué 32 arrêts.
    Jared Spurgeon, Jason Zucker et Erik Haula ont assuré la riposte pour le Wild, qui avait gagné 17 de ses 20 matchs précédents. Devan Dubnyk a plié l’échine, en dépit d’une performance de 22 arrêts.
    Bennett a marqué son troisième but de la saison et son premier en huit matchs après que Blake Coleman l’eut repéré, alors qu’il quittait le coin de la patinoire à la suite d’une chute.
    Backlund donne l’élan victorieuxSommaire
    Mikael Backlund a brisé l’égalité avec deux buts en 13 secondes au deuxième vingt, permettant aux Flames de Calgary de filer vers un gain de 5-2 aux dépens des Panthers de la Floride.
    Backlund a d’abord marqué à 11:23, en avantage numérique. Il a tiré profit d’une rondelle déviée près du poteau éloigné, sur un tir de la ligne bleue de Mark Giordano.
    Presque tout de suite après, Matthew Tkachuk lui a mis la table avec une savante passe entre les jambes, en provenance de l’arrière du filet.
    Giordano et Kris Versteeg ont aussi déjoué Roberto Luongo, puis Sean Monahan a marqué dans un filet désert.
    Backlund a aussi participé au but de Giordano. Il en était à son quatrième match de trois points depuis 17 rencontres.
    Chad Johnson a stoppé 20 tirs pour les Flames, qui entamaient un séjour de trois matchs à Calgary.
    Vincent Trocheck a inscrit les buts des Panthers. Il a récolté neuf points à ses cinq derniers matchs, incluant cinq buts. Luongo a fait 24 arrêts. […]



  • Demar DeRozan se charge des Nets


    par [email protected] le 18 janvier 2017 à 2 h 43 min

    DeMar DeRozan a inscrit 36 points et récupéré 11 rebonds alors que les Raptors de Toronto ont défait les Nets de Brooklyn 119-109, mardi soir au Barkley Center. Cory Joseph a également connu un fort match en remplacement de Kyle Lowry, récoltant 33 points, le plus haut total de sa carrière.
    Les Raptors signent ainsi un 4e gain de suite alors que les Nets s’inclinent pour une 11e fois en autant de sortie. Brooklyn n’a pas goûté à la victoire depuis le 26 décembre.
    Tout n’a pas été rose pour les Raptors. Après avoir marqué les 11 premiers points du match, ils ont retraité au vestiaire en retard 61 à 58.
    DeRozan a pris les choses en main en revenant de la pause, inscrivant 10 de ses 36 points lors du troisième quart. L’arrière des Raptors a mené son équipe pour les points, les rebonds et les mentions d’aide. C’est la cinquième fois de sa carrière qu’il mène son équipe dans ces trois catégories lors d’une rencontre.
    Les Raptors reprendront l’action mercredi soir lorsqu’ils rendront visite aux 76ers à Philadelphie.
    Harden brille encore, mais Houston rechuteSommaire
    Les Rockets de Houston traversent une zone de turbulences malgré la forme étincelante de leur vedette James Harden : ils ont concédé leur troisième défaite en quatre matchs, à Miami (109-103).
    Avec ses 40 points, 12 rebonds et 10 passes décisives, Harden s’est offert son 13e triple double de la saison.
    Il est le seul à suivre le rythme fou de son grand rival pour le titre de joueur par excellence de la saison, Russell Westbrook, qui totalise 20 triples avec Oklahoma City.
    Malgré ses impressionnantes statistiques, Harden n’a pas pu empêcher les Rockets, privés de Ryan Anderson, malade, de rechuter.
    Miami restait pourtant sur quatre défaites de suite. Mais le Heat a réussi à maîtriser la deuxième meilleure attaque de NBA grâce à un énorme quatrième quart où Goran Dragic (21 pts) et ses coéquipiers ont fait la différence avec un cinglant 20 à 3.
    Malgré cette 12e défaite, Houston reste 3e de l’Assocation Ouest, tandis que Miami (12 v-30 d) est avant-dernier de l’Association Est.
    Ailleurs dans la NBA
    Dallas 99, Chicago 98
    DAL : Harrison Barnes inscrit 20 points
    CHI : Jimmy Butler inscrit 24 points et obtient 12 aides
    Minnesota 114, San Antonio 122
    MIN : 27 points pour Karl-Anthony Towns
    SAS : 34 points pour Kawhi Leonard
    Denver – Lakers
    DEN :
    LAL : […]



  • Nishikori et Tsonga jamais inquiétés


    par [email protected] le 18 janvier 2017 à 2 h 34 min

    Le Japonais Kei Nishikori, 5e mondial, a dominé le Français Jérémy Chardy en trois sets de 6-3, 6-4, 6-3 pour se qualifier pour le troisième tour des Internationaux d’Australie, mercredi à Melbourne.
    Chardy, 72e joueur mondial, aurait pu faire douter son adversaire dans la deuxième manche lorsqu’il a eu deux fois le point de bris, puis dans la troisième où il a pris d’entrée le service du Japonais, mais il n’a pas su conserver son avantage à cause de trop nombreuses fautes (53 contre 30 du Nippon).
    Nishikori affrontera au troisième tour l’Israélien Dudi Sela ou le Slovaque Lukas Lacko.
    De son côté, le Français Jo-Wilfried Tsonga a su être sérieux dans le vent qui soufflait fort sur Melbourne pour passer facilement le deuxième tour aux dépens du Serbe Dusan Lajovic, 94e mondial, en trois sets 6-2, 6-2, 6-3.
    Tsonga, 12e mondial, a toujours fait la course en tête grâce à six bris et à un bon service (15 as).
    « Il y avait énormément de vent et c’est difficile d’être très serein quand la balle bouge beaucoup. C’était important d’être sérieux et de terminer ce match. Je n’avais pas de grosses sensations de frappe, mais c’est tout à fait normal vu les conditions », a commenté le Manceau, âgé de 31 ans.
    « J’ai fait un bon match sérieux avec un bon niveau de jeu. Je suis bien entré dans la partie. J’avais un peu plus de mal à lire les trajectoires de l’adversaire précédent (le Brésilien Thiago Monteiro), qui était gaucher. Aujourd’hui c’était un peu plus standard donc j’étais plus à l’aise », a-t-il expliqué.
    Le Français a seulement regretté d’avoir cédé un « dé-bris » au début du troisième set.
    « J’aurais pu gagner encore plus facilement. Il va falloir que je gomme les petites sautes de concentration », a-t-il dit.
    Tsonga pourrait passer un premier gros test au troisième tour contre l’Américain Jack Sock, 20e mondial, qui était opposé mercredi à l’espoir russe Karen Kachanov.
    Parfois comparé à un Nadal droitier, Sock est réputé pour son gros lift en coup droit.
    « C’est un joueur en confiance et qui est en train de confirmer », a dit le Français. […]



  • Kerber et Svitolina au 3e tour à Melbourne


    par [email protected] le 18 janvier 2017 à 2 h 09 min

    L’Allemande Angelique Kerber, no 1 mondiale et tenante du titre, a encore perdu un set avant de se qualifier pour le troisième tour des Internationaux d’Australie aux dépens de sa compatriote Carina Witthoeft, 89e mondiale, 6-2, 6-7 (3), 6-2.
    Kerber, qui fêtait ses 29 ans mercredi à Melbourne, avait déjà lâché une manche lors de son entrée en lice contre l’Ukrainienne Lesia Tsurenko (51e).
    Elle affrontera au troisième tour la Roumaine Irinia-Camelia Begu, 29e mondiale, ou la Tchèque Kristyna Pliskova (58e).
    Elina Svitolina, 11e tête de série, est aussi passée au troisième tour en battant l’Américaine Julia Boserup 6-4 et 6-1.
    L’Ukrainienne a mis fin au débat en 1 heure et 16 minutes, après avoir mérité sept bris.
    L’Américaine Venus Williams a prévalu 6-3 et 6-2 devant Stefanie Voegele de la Suisse, obtenant cinq bris.
    Williams a perdu dès le premier tour l’an dernier. À 36 ans, elle en est à sa 17e participation au tournoi australien, où elle n’a jamais obtenu le titre. Son plus long parcours a été en 2003, où sa soeur Serena l’a battue en finale.
    La Russe Svetlana Kuznetsova a vite éliminé Jaimee Fourlis, 6-2 et 6-1. La huitième tête de série a récolté six des sept bris du match, aidée par six doubles fautes de l’Australienne.
    Plus tard, on verra en action la reine de Roland-Garros, Garbine Muguruza. Septième tête d’affiche, elle va se mesurer à l’Américaine Samantha Crawford. […]



  • NBA : Chris Paul sera opéré à un pouce


    par [email protected] le 18 janvier 2017 à 1 h 22 min

    Les Clippers de Los Angeles, déjà privés de Blake Griffin, ont perdu pour six à huit semaines leur autre vedette Chris Paul qui s’est blessé au pouce gauche, ont-ils annoncé mardi.
    Paul s’est blessé lundi lors de la victoire de son équipe face à Oklahoma City (120-98). Il avait dû quitter ses coéquipiers dès le deuxième quart en se tenant la main après un duel avec Russell Westbrook, le meneur d’Oklahoma City.
    L’encadrement médical des Clippers avait initialement estimé qu’il s’agissait d’une simple entorse, mais les examens réalisés mardi matin ont montré qu’un ligament était touché et nécessitait une intervention chirurgicale programmée mercredi.
    Paul, 31 ans, tourne à des moyennes de 17,5 points, 9,7 passes et 5,3 rebonds par match cette saison. Il a déjà subi une opération pour une blessure similaire en 2012 et s’était fracturé la main droite lors des séries 2016.
    Si la durée de son absence est confirmée, « CP3 » manquera 17 à 26 matchs de saison régulière, mais il sera rétabli pour les séries.
    Les Clippers, 4es de l’Association Ouest (29 v-14 d), sont privés depuis le 20 décembre de Blake Griffin qui a subi une arthroscopie du genou gauche.
    Griffin, 21,2 points et 8,8 rebonds par match, a repris l’entraînement physique et ne devait pas initialement rejouer avant février, mais la blessure de Paul pourrait changer la donne.
    Lorsqu’ils sont privés de Paul et Griffin, comme cela a été le cas à douze reprises depuis novembre 2015, les Clippers affichent un bilan largement négatif de trois victoires pour neuf défaites. […]



  • Le destin des utilisateurs de stéroïdes?


    par [email protected] le 18 janvier 2017 à 1 h 11 min

    NEW YORK – Le dossier des stéroïdes fait partie de ce qui entoure le vote pour l’intronisation au Temple de la renommée, après avoir assombri le baseball dans les années 1990 et au début des années 2000.
    À sa 10e et dernière année d’admissibilité, Tim Raines semble avoir de bonnes chances d’accéder à Cooperstown, tout comme Jeff Bagwell.
    Ivan Rodriguez et Trevor Hoffman pourraient aussi avoir ce privilège quand les chroniqueurs de baseball annonceront leurs choix, mercredi.
    Plusieurs vont aussi surveiller ce que donnera le scrutin dans les cas de Barry Bonds et Roger Clemens, fortement associés aux produits dopants.
    Bonds, nommé sept fois le joueur le plus utile et recordman des circuits, pour une saison et une carrière, a obtenu 36,2 pour cent des votes à sa première occasion, en 2013, puis 44,3 pour cent l’an dernier.
    Clemens, qui a obtenu sept fois le Cy Young, est passé de 37,6 pour cent en 2013 à 45,2 pour cent l’an passé.
    L’élection de l’ancien commissaire Bud Selig par un comité de vétérans en novembre a influencé certaines décisions, car il était en charge lors de l’époque ternie par les stéroïdes. Plusieurs journalistes ont voté pour Bonds et Clemes pour une première fois.
    Raines pourrait rejoindre Andre Dawson et Gary Carter parmi ceux intronisés comme anciens Expos. Il a passé 13 de ses 23 saisons dans les majeures avec le club montréalais.
    « Si je suis intronisé, les Expos sont l’équipe qui mérite que je porte leur casquette, même s’ils ont déménagé (à Washington, après la saison 2004), a dit Raines la semaine dernière. Je suis très à l’aise avec ça. »
    Bagwell figure au scrutin pour la septième fois. En 2015, il ne lui manquait que 15 votes pour se joindre à Ken Griffey fils et Mike Piazza, à qui on a ouvert les portes du Temple.
    « Je veux seulement être fixé, a dit Bagwell. C’est la première année où je surveille ça un peu. C’est excitant. » &nbs […]



  • Le comité LA2024 propose trois autres stades


    par [email protected] le 18 janvier 2017 à 0 h 49 min

    LOS ANGELES – Le comité qui tente d’obtenir les Jeux olympiques d’été de 2024 à Los Angeles logerait le tir à l’arc dans un nouveau stade de football, le vélo de montagne dans un parc régional et le pentathlon moderne dans un stade, et ces trois sites seraient situés à l’extérieur du centre-ville.
    ‘LA2024’ a dévoilé mardi ses propositions de sites pour accueillir ces trois disciplines olympiques, complétant du même coup sa liste de stades existants, prévus ou temporaires pour les JO. Le comité a souligné que la candidature de Los Angeles n’exige aucune nouvelle construction permanente.
    Le tir à l’arc aurait lieu dans le nouveau stade de football d’Inglewood, à une vingtaine de kilomètres du centre-ville de Los Angeles. Ce stade est présentement en construction et devrait ouvrir ses portes en 2019. Ce sera le domicile des Rams et des Chargers, dans la NFL. Ce serait également le site des cérémonies d’ouverture et de clôture des JO, et les épreuves de gymnastique seraient présentées tout juste de l’autre côté de la rue, au Forum.
    Le vélo de montagne serait présenté au ‘Frank G. Bonelli Regional Park’ de San Dimas, en banlieue, à plus de 40 kilomètres du centre-ville de Los Angeles.
    Le pentathlon moderne aurait lieu au StubHub Center de Carson, à environ 25 kilomètres du centre-ville, et les cinq disciplines qui composent ce sport pourraient être accueillies dans un seul stade. StubHub accueillerait le rugby pendant la première semaine des JO, et le pentathlon moderne s’y installerait pendant la deuxième. &nbs […]



  • Kyle Shanahan serait l’homme des 49ers


    par [email protected] le 18 janvier 2017 à 0 h 18 min

    Selon ESPN, les 49ers de San Francisco auraient l’intention d’offrir le poste d’entraîneur-chef de l’équipe au coordonnateur offensif des Falcons d’Atlanta Kyle Shanahan à la conclusion de la saison.
    Shanahan est le coordonnateur offensif des Falcons depuis 2015. Avant son arrivée en Georgie, il avait occupé les mêmes fonctions avec les équipes de Cleveland, Houston et Washington, où son père Mike Shanahan était entraîneur en chef.
    Les Falcons se préparent à disputer la finale de l’association nationale contre les Packers de Green Bay.
    Les 49ers ont terminé la saison avec un dossier de 2-14. &nbs […]

Laisser un commentaire